Elaguer un arbre (1ère partie)

Publié le par Avantasia

Je me retrouve sur mon terrain avec des arbres qui ont été plantés et n’ont jamais été taillés ou élagués. C’est magnifique, mais pas très pratique. On ne passe pas sous les sapins, on se cogne contre les branches du bouleau, et le cerisier ressemble à une immense cabane au ras du sol !

J’ai donc décidé de couper les branches du bas, au moins pour pouvoir passer la tondeuse, et pour pouvoir jouer avec mes enfants sur ce très joli terrain arboré.

Voici donc la première victime de ma tronçonneuse : le cerisier qui traîne ses branches jusqu’au sol.


 

Je vais tout d’abord couper les branches accessibles sans monter sur une échelle.

Pour couper une branche assez grosse sans coincer la tronçonneuse, tout en faisant une coupe franche sans revenir dessus, c’est assez simple, il suffit de faire une encoche quelques centimètres avant la zone de coupe.

 

 

En tombant, la branche va s’écraser sur l’encoche et laisser un peu plus de place pour travailler là où l’on veut vraiment couper. En plus la branche tombe en deux temps, ce qui est nettement moins dangereux.
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 


 

 

Et voilà le travail, une heure plus tard :


On retrouve le tronc du cerisier, et même un portique qui avait été installé là il y a très longtemps. Il reste encore quelques branches que je ne pourrais atteindre qu’avec une échelle, et on pourra faire de la balançoire.

Publié dans chlorophylle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Romanche 29/03/2009 09:35

Je ne savais pas qu'un cerisier pouvait devenir comme ça. Il a du rester un paquet d'années sans attention...