De l'intérêt du paillage...

Publié le par Avantasia

... ou de la couverture du sol d'une manière générale.

Il a plu cette nuit, mais en partant au boulot ce matin, je me suis rendu compte que la route était déjà séchée par le vent. il a fait un peu de soleil aujourd'hui, mais du vent aussi.

Je suis aller vérifier ce que j'ai lu un peu partout. Le paillage protège vraiment de l'évaporation de l'eau. La preuve en images avec quelques fraisiers entourés de bois broyé et le semis à côté où la terre est à nu pour le moment.



J'ai gratté une partie du partie du broyat pour me rendre compte que la terre est restée bien humide dessous.

Publié dans chlorophylle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paco 27/04/2009 07:36

Ton choix est tout-à-fait honorable et je le comprends. J'ai moi-même, essayé l'an passé la culture sans eau -technique bien développée chez nos amis canadiens. Le résultat fut piètre : les plantes sont minuscules et ne produisent que quelques mini fruits.Ceci dit, ça marche : les plantes ne meurent pas et intéressent fort peu les nuisibles.Si je possédais un plus grand potager, j'aurais réitéré l'expérience.

Avantasia 27/04/2009 08:30


Petit malentendu : je ne souhaite pas ne pas arroser. Au contraire, je compte bien remplir mon estomac de quelques productions. En revanche, je cherche à économiser l'eau et les arrosages. Les
photos montrent bien que j'utilise au mieux mon eau avec cette technique.
Je pense qu'il faut bien préparer sa terre et bien doser son paillage et ses arrosages. Ceci-dit, c'est la première année que j'utilise cette méthode, d'après ce que je peux lire et ce que je peux
observer. Elle aura sûrement beaucoup évolué d'ici l'année prochaine !


Paco 26/04/2009 10:28

Très pratique en effet quand on manque d'eau mais il y a un dicton de jardinier qui est "un binage vaut deux arrosages". Et c'est curieux comme ça marche bien !L'humidité, il en faut, mais à condition que la terre soit aérée (échange gazeux avec l'air) sinon cela favorise le développement de maladies chez la plante.Mieux vaut laisser la terre à nue et la travailler de temps en temps (les plantes adorent qu'on s'occupe d'elles). Le paillage est conseillé en temps de fortes chaleurs.

Avantasia 26/04/2009 16:13


En effet, mais d'autres techniques préconisent qu'on ne devrait jamais voir la terre. Un peu comme dans la nature. Les graines germent et poussent sans binage ni entretien particulier; C'est ce que
j'essaie de récréer.
Ce qu'il y a de sûr, c'est que le paillage permet de substantielles économies d'eau, se rapporoche d'un mode de culture plus en adéquation avec ce qu'il se passe dans la nature et aussi que c'est
plus joli !
Le tout est de savoir doser son paillage, comme son arrosage, ou son binage.


jojohaase 08/04/2009 20:06

Tiens, moi aussi j'ai paillé aujourd'hui! Mon papa m'a ramené 6 sacs de broyats ramassés en bord de route où des arbres ont été élagués et les braches broyées... il y a d'ailleurs eu razzia : il y a du monde qui paille ces jours-ci!!!jojohaase

Fabrice 08/04/2009 12:28




Bonjour,


 


je travaille pour 3 radios de Suisse Romande (RFJ, RTN, RJB).


Dans le cadre de mon émission je réalise des interviews (2-3 min)

des auteurs de blog, par téléphone.

 

Ayant trouvé votre blog http://chlorophylle.over-blog.com/

intéressant et original, je serais ravi de pouvoir entrer en contact avec vous!



 



Meilleures salutations,

Fabrice